Transmutons joyeusement les abus de pouvoir

Atelier alchimique 

Les sagesses anciennes suggèrent que les abus de pouvoir multiples, individuels et collectifs, ne sont que des miroirs nous demandant de déconfiner notre pouvoir personnel.

C'est en osant notre vérité intérieure, en osant révéler notre nature profonde que nous nous affranchirons du pouvoir extérieur, parfois abusif ou ubuesque, comme pour mieux nous montrer que nous n'osons pas suffisamment utiliser et déployer notre gouvernance personnelle.

Lors de cet atelier d’initiation, vous apprendrez à utiliser pour vous-même une clé de décryptage pour transformer ce qui vous PLOMBe en véritable trésOR.

Cet atelier sera centré sur les épreuves et difficultés que vous pourriez avoir en lien avec les abus de pouvoir, l'autorité inepte, le contrôle abusif, des formes de harcèlement, et toutes sortes d'abus allant à l'encontre des libertés individuelles, ainsi que la domination du masculin sur le féminin.

Il vous permettra d’identifier des aspects de vous-même restés dans l’ombre, à oser mettre en pleine lumière, oser les utiliser dans votre vie.

Il vous invitera à exprimer vos potentiels, vos domaines d'accomplissement, jusqu’ici simplement restés à l’ombre de vous-même.

L'atelier consiste essentiellement en des travaux pratiques, permettant de : 

  • repérer nos Talents Latents (qualités, savoir faire...) et nos Moteurs (désirs profonds, envies, passions, quêtes...) insuffisamment exploités, nés de nos blessures...

  • identifier des mises en mouvement contribuant à nous mettre en route vers nos domaine de désir, de plaisir et d'excellence, correspondant à notre valeur ajoutée au monde, notre mission de vie.

Tarif : 22 € (valeur originelle : 33 €)

Durée : environ 2 heures.

Avant d'acquérir l'atelier, il est recommandé d'avoir participé ou visionné la conférence expérientielle ci-dessous "décryptons le sens de nos blessures pour nous mettre en route vers notre mission de vie" afin de vous familiariser avec la philosophie et la méthodologie proposée (mais ce n'est pas une obligation...)