L'or de la mer           

Sortie : octobre 2016

​​Textes & mélodies

(pour des questions de droits, seulement la moitié de la mélodie est écoutable sur cette page. Pour écouter ou télécharger entièrement, veuillez vous rendre sur les plateformes de téléchargement en ligne.. Le disque "physique" sortira en 2017)

Conception et textes : Charlotte de Silguy

Télécharger le livret -  Dossier de Presse

1. Appel de la lumière vers la nuit

(The milky Way - Air Spa - James Parkey)

La sphère de lumière flotte sur l’horizon ultime et permanent, en équilibre entre le jour et la nuit, ouvrant un chemin doré, comme un appel à venir vers lui pour l’accompagner dans l’obscurité profonde. La voie cuivrée nous hypnotise et fait naître une envie, immanente, de plonger dans un or liquide, apaisant et vivifiant, enrichissant nos corps de vitamines de vie.

 

2. Berceuse d’un soleil couchant 

(Atlantis - Relaxing Moods - Tasei Iwasaki)

La psalmodie crépusculaire de l’océan, en écho à l’astre d’or, semble insister pour que nous rejoignions le soleil dans la nuit. Comme si des milliers de sirènes, parées d’un chant magique, tentaient de nous apprivoiser pour une aventure en ses profondeurs, là où est caché le lit du soleil, afin d’être bercé, en secret, par des chants d’humains en quête.

 

3. Gourmands Diamants de mer

(Along the river - Velvet massage – Pierre Arrachart)

Facétieuse, l’eau s’est retirée, laissant apparaître des nuées de coquillages de cristal scintillant sous lune naissante, et rivalisant avec d’innombrables étincelles de diamants, roulant sur le ressac avec une petite musique de grelot précieux. Les mini vagues nocturnes se sont parées d’une dentelle blanche raffinée,  phosphorescente et mystérieuse, qu’on a envie de goûter comme un dessert interdit.

 

4. Danse lancinante de six reines océanes

(Pachamama – Mother Nature – Ylric Illians)

Comment ne pas se sentir hypnotisés par la danse du ventre de la mer, amadoués par ses gourmandises brillantes ? Les reines de son royaume nous veulent, répondant à nos tergiversations paresseuses. Nous nous laissons désirer pour faire croître note propre désir de plonger au cœur de l’océan en miroir vertigineux d’une immersion en nous-même pour y découvrir la merveille de nos profondeurs : la beauté, la force et la sagesse de nos dauphins intérieurs.

 

5. Plongée au cœur d’un miroir liquide

(Magical Forest - Mother Nature -Ylric Illians)

Seuls au fond de l’océan, effleurés et soûlés d’une douce ivresse éveillant nos sens, nous prenons conscience de la beauté liquide se reflétant en fragments dans nos cellules. Mille miroirs microscopiques révèlent notre vrai visage, sans fard, pilier et phare de notre destinée, obligeant ombres et lumières à jouer un concerto de bulles bienveillantes. Toute la mémoire de l’univers gravée en nos chairs se rappelle à nous de façon aigüe : rien n’est grave. Nos drames sont anesthésiés par le charme de l’éther marin.

 

6. Valse des deux soleils

(Long Beach - Smooth Romance  - Valentin Saint-Clair)

En cherchant le lit du soleil au gré des courants chauds, nous découvrons un astre inespéré : notre double aquatique. Retrouvailles avec un autre nous-même, notre dimension artistique, éthérée, intuitive, invitant à une réunification intérieure. La valse de nos deux soleils nous enivre davantage, comme la certitude d’une promesse ancestrale effleurant nos cœurs.

 

7. Hologramme de mer

(Event Horizon- Air Spa - James Parkey)

Ce double aquatique révèle qu’il est l’hologramme de notre âme, faisceau programmé par les astres, orienté au cœur du cœur. Il chuchote délicatement un souvenir trop enfoui car trop éblouissant : nos propres ondes, celles de nos émotions et de nos pensées diffusent une vibration puissante défiant la pesanteur ; et ce double sollicité doublera la force de notre rayonnement aimantant nos rêves. Il nous rappelle que les dauphins, eux, ne l’ont jamais oublié.

 

8. Secret révélé des bulles d’argent

(Miniature Life  - Mother Nature - Ylric Illians)

Le ballet des dauphins sages et facétieux dessine une ronde de milliers de bulles d’argent qui alimentent notre euphorie océane en nous livrant un nouveau secret : le soleil ne dort pas vraiment, il se cache en nos profondeurs pour nous inviter à le retrouver. La quête du soleil endormi est la recherche de notre propre lumière. Nous pouvons alors nous laisser porter par les bulles musiciennes : elles nous reconduiront à la surface avec les vrais clés de vie.

 

9. Nostalgie du monde profond

(Festival In Wood - Mother Nature - Ylric Illians)

Remontée en douceur vers l’autre réalité, cheminant aux côtés de la gent aquatique souriant à notre trésor dévoilé. Nous nous apprêtons à changer d’élément avec un brin de nostalgie pour le monde intérieur profond. Nous nous préparons à quitter un univers d’eau enveloppant vers un monde d’air isolant où les orages assombrissent nos soleils, nous savons pourtant que la lumière retrouvée nous portera contre vents égarés.

 

10. Émergence aurorale d’or marin

(Terdatol 4 - Gaïa – Luc Frigo)

Aux aurores, laissons-nous flotter par le courant doux de la mer matrice, tel le velours soyeux des cheveux des sirènes qui émergent en nous ramenant à la terre dont les berges hébergeront notre renaissance sereine. Atterrissage en douceur sur une grève joyeusement accueillante scellant la trêve des ombres décelées et muées en paillettes de lumière. Fractales de notre âme fusionnée au soleil, elles jailliront désormais souvent, du fond de l’eau, du fond de nous, car nous les savons là.

 

11. Nouvelle aube de l’or riant

(Waiting for sunrise - Back to Bali - Wira Surya)

Retrouvant la gravité, notre nouveau chemin vers l’or riant est pourtant léger. Le nouvel horizon se dessine dans la torpeur moelleuse de l’aube, colorant de rose pâle les grains de sables portant nos pas éveillés.

Est inscrit en nous désormais que le soleil ne meurt jamais. Il se voile éphémèrement pour devenir objet de quête dans les abysses d’une matrice océane, révélant et densifiant sa présence permanente en nous-mêmes.