Soirée Effet Chrysalide - 11 mars 2015

 

Et si nos plus grands drames, comme nos tracas quotidiens,

étaient finalement nos plus fidèles alliés ?

 

Rencontre au Forum 104 - Salle NYMPHÉAS - de 19h45 à 21h45

104 rue de Vaugirard - 75006 Paris - Métro Montparnasse, Duroc ou Rennes.

 

 

  • Comment transformer en opportunités nos épreuves individuelles et collectives ?

  • Pourrions-nous observer nos tourments et malheurs comme des expériences ou

   des moments-clés dans un processus d'évolution ?

  • Nos crises pourraient-elles n’être finalement que des chrysalides ?

  • Pourraient-elles nous mener vers notre envol, notre guérison, notre aspiration la plus profonde ?…

 

Lors de cette soirée, nous mettrons en lumière ensemble que nos petits et grands déboires, nos

maladies ou dépressions, nos difficultés relationnelles, sont des étapes parfois cruciales dans notre

destinée.

En les observant comme telles, et en les considérant comme des opportunités, nous accélérons la

métamorphose vers notre Bonheur.

Des témoignages et des petits films nourriront les échanges, avec notamment la présence de

Meena Goll Compagnon qui évoquera son parcours initiatique de traversée du deuil après un drame

terrible qui l'a affectée : un crime passionnel qui a emporté son mari et ses enfants.

 

En fin de soirée, je dédicacerai mon livre « L’Effet Chrysalide » à celles et ceux qui le désirent.     

 

Cet événement est organisé avec le soutien du Club de Budapest France

 

Télécharger le document de présentation

 

Il est chaleureusement recommandé de s'inscrire à l'avance !

Participation aux frais : 10 €.

Entrée avec livre dédicacé : 25 € (s'inscrire avant le 2 mars 2015)

L'idéal est de régler à l'avance pour que les entrées se déroulent avec fluidité.

Mais si vous ne souhaitez pas régler par internet, faites une simple réservation (mentionnée comme "gratuite"), et vous règlerez sur place.

 

 

 

 

«Et si les plus grandes déchirures étaient aussi les plus grandes ouvertures ? »

Carl Gustav Jung

 

 

 

« Ce que la chenille appelle fin du monde, le sage le nomme papillon  »

Richard Bach

 

 

 

« Tout crépuscule est double, aurore et soir.. Cette formidable chrysalide que l’on appelle l’univers trésaille éternellement de sentir à la fois agoniser la chenille et s’éveiller le papillon. »

Victor Hugo.